Paul DEVIN 11/26

icones-notesicones-paul

20 septembre 1914

Dimanche 20, le canon a tonné pendant la nuit au nord de Verdun.

Le temps est meilleur ; je puis aller à la grand’messe. L’après-midi, je suis sorti à cheval et m’en vais par Dieue, où les troupes sont cantonnées et bivouaquées, et par Sommedieue, qui se trouve occupé également.

II paraît que la cathédrale de Reims est bombardée et en flammes.

21 septembre 1914

Lundi il est passé beaucoup de troupes allant vers St Mihiel, la 40e division, 2 bataillons de chasseurs et un régiment d’artillerie. J’ai vu passer le Capitaine Perdu, de Sedan, qui commande un bataillon du 150e, et le Lieutenant Lallemand, de Rancourt. J’ai circulé à cheval pendant trois heures dans les bois afin de connaître suffisamment les environs; c’est une promenade agréable en cette saison.

22 septembre 1914

Mardi le 6e corps va dans la Woëvre : l’état-major est à Génicourt. Je souffre dans la Mâchoire pendant la nuit.

23 septembre 1914

Le lendemain il y a une forte bataille aux Côtes de Meuse, au Sud et à l’Est de Verdun.

24 septembre 1914

Jeudi la bataille de la Woëvre continue, les ennemis sont nombreux et veulent forcer la trouée de Spada. Nous voyons passer de nombreux blessés. Des convois reviennent de Génicourt, se repliant sur Verdun.

Je vais visiter les travaux du Tremblais.

25 septembre 1914

Vendredi j’ai passé l’après-midi sur les tranchées avec le capitaine du génie.

26 septembre 1914

Samedi le 330e arrive à 6h45 pour occuper le bois du Tremblais et y faire des travaux de défense.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire